fl Schweizerische Polyarthritiker Vereinigung - Tableaux cliniques - Infektiöse Arthritiden
Schliessen

Login

DE   FR   
Logo SPV
Mobile Menu
Kontakt
Suche
Mitglied werden
Groupes régionaux
Trouvez des patients dans votre région
Manifestations
Découvrez les manifestations de l’ASP et des groupes régionaux
Études
Trouvez des informations sur les études récentes
< Retour aux tableaux cliniques

Arthrites infectieuses

Définition

Une arthrite infectieuse constitue une urgence, car des agents pathogènes sont présents dans l'articulation et/ou dans les parties molles autour de l'articulation.

 

Dans la plupart des cas, il s'agit d'une infection aiguë (arthrite septique) susceptible d'évoluer en quelques heures Le patient ressent des douleurs très fortes, accompagnées d'un gonflement, d'une rougeur, d'une perte fonctionnelle ainsi que de symptômes généraux tels qu'une forte fièvre et un mauvais état général. La plupart du temps, les agents pathogènes sont des bactéries, notamment celles du genre Neisseria ou les staphylocoques. Les structures de l'articulation sont détruites relativement rapidement (en quelques heures à  quelques jours). En l'absence de traitement, la maladie est potentiellement mortelle.

 

Particularités: arthrites déclenchées par des borrélies

L'agent pathogène Borrelia burgdorferi transmis par les tiques entraîne une inflammation qui atteint le plus souvent une seule articulation et se caractérise par la formation d'un épanchement marqué. Des évolutions chroniques sont connues.

 

Particularités: arthrites déclenchées par des virus

Les inflammations des articulations dues à  des virus ont un bon pronostic, car elles ne détruisent pas le cartilage articulaire et sont fréquemment autolimitantes.

 

Facteurs de risque

Les facteurs de risque sont les suivants: un âge avancé, l'alcoolisme, l'état à  la suite d'interventions chirurgicales articulaires ou la présence d'autres infections dans l'organisme, qui entraînent la distribution des agents pathogènes dans le système sanguin (septicémie). Les patients immunodéprimés (en lien avec des maladies ou la prise de médicaments) font également partie du groupe à  risque.

 

Diagnostic

Le diagnostic est posé en isolant l'agent pathogène du liquide synovial (pus) et en l'identifiant.

 

Le diagnostic différentiel le plus important est la goutte, car une très forte inflammation est présente dans l'articulation gravement atteinte, de sorte que l'épanchement peut s'apparenter à  du pus. Les agents pathogènes n'entrent pas en jeu dans ce cas. Le traitement est complètement différent.
 

Il faut distinguer les inflammations articulaires survenant à  la suite d'une infection, même éloignée de l'articulation, des arthrites réactionnelles. Les maladies infectieuses systémiques, comme celles de l'intestin, sont susceptibles d'entraîner des inflammations articulaires.

 

Traitement

Le traitement d'une infection aiguë de l'articulation se compose d'un drainage articulaire (pour retirer le pus) et d'une antibiothérapie (par voie intraveineuse dans la plupart des cas).

Login